Je viens encore une fois jeter une pierre dans la marre, histoire de faire au moins quelques ricochets ou bien quelques « vagues » avec un vocabulaire bien approprié… Comment peut-on dire que chez nous, en France, les soins soient de moins en moins remboursés et constater le déficit croissant et persistant du « trou » de la Sécurité Sociale.

Je vais vous dire comment circule l’argent de la santé… Début octobre 2010, au cours d’une promenade avec mes enfants, je me suis tordu la cheville. J’avais un mal de chien à poser le pied au sol mais je réussissais à ramener ma petite famille en voiture et à me rendre aux Urgences d’une grande ville de la Loire… L’accueil fut court et ma prise en charge totalement différente. J’ai attendu près de trois heures pour qu’un médecin urgentiste veuille bien m’ausculter. Elle m’a enlevé mon bandage, fait faire une radio pour me dire que je n’avais rien. Elle m’a renvoyé dans mes pénates avec comme ordonnance une orthèse à porter près de 21 jours. Pas de béquilles, pas d’anti-douleurs, ma bande de secours dans la main et ma bonne  humeur pour me ramener chez moi…

Là je viens de voir les remboursements de la Sécurité Sociale concernant cette intervention. Tenez-vous bien : 25 Euros de forfait accueil (juste pour me demander ma carte vitale et ma mutuelle) et 41 Euros pour la généraliste urgentiste. Voilà où passe l’argent !!! Ne vous étonnez plus… Se soigner maintenant va devenir une vraie sinécure et surtout vous pourrez vous le permettre si vous en avez les moyens. Etant donné que les médicaments sont de moins en moins remboursés, seule une certaine « élite » de la population pourra avoir accès aux soins appropriés.

Bon courage à vous si vous me lisez et faites attention où vous mettez les pieds…

Et dire qu’ailleurs c’est pire !!!

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *